Graphiste

Qu'est-ce que le métier de graphiste ?

Secteur ayant connu un essor monumental ces dernières années voire décennies, le graphisme regroupe bon nombre de disciplines. Les organisations qui s’y rattachent ne cessent de se créer partout à travers la France et à plus grande échelle, le monde. Que ce soit des écoles, des agences ou des services au sein même des entreprises le graphisme a désormais une place très importante dans nos vies.

Le métier de graphiste est plutôt ouvert, artiste en premier lieu, il peut se spécialiser dans des domaines plus spécifiques : Design graphique, infographie graphisme 3D ou autre. Il peut travailler au sein d’une agence de graphisme ou directement au sein d’une organisation qui nécessite les services d’un graphiste. Il travaille sous la direction d’un directeur artistique qui lui est en direction direct avec les clients (en agence). Le graphiste peut également travailler en tant que free-lance notamment en début de carrière.

S’il doit avoir quelques compétences de dessin, c’est surtout un professionnel de la création d’images numériques. Ainsi il manie aussi bien la tablette graphique que ces crayons. Pour lui, les logiciels de créations numériques tels que la suite Adobe (Illustrator, Photoshop, Indesign) n’ont aucun secret. Si le métier a grandement évolué avec l’arrivée du numérique, il n’y a aucun doute quant au fait que d’autres avancées technologiques viendront influencer les méthodes de travail du graphiste à l’avenir. Par conséquent, il doit se tenir informé de toutes les avancées qui peuvent exister en matière de logiciels ou de matériel.

Le graphiste est un professionnel de la communication, il est responsable de designer l’identité visuelle de plusieurs types de produits d’une affiche publicitaire au design d’un camion-remorque.

Quelles qualités pour devenir graphiste ?

Avoir un sens de l’écoute et de la communication : même quand il travaille en free-lance, le graphiste n’a pas d’autre choix que de collaborer, que ce soit avec ses clients ou ses collègues. Quand il reçoit une commande de la part d’un client, il doit être capable d’écouter et de comprendre ses attentes afin de lui proposer des travaux adaptés à ce qu’il désire. Il doit également être force de proposition et proposer des idées originales qui respectent les critères fixés par le client. En agence, il peut également être amené à collaborer avec d’autres graphistes. Dans ce cas-là, c’est tout un travail d’équipe qui doit s’organiser et souvent la communication est un facteur essentiel au respect des objectifs.

Avoir une sensibilité artistique : Ce professionnel est un passionné, si la profession n’implique pas de précarité, il reste un artiste qui doit aimer les œuvres qu’il produit. Le graphiste doit pouvoir transmettre un message à travers ses différentes productions. Il doit également avoir plusieurs sources d’inspirations et se tenir informé de tout ce qui plaît. Il en est de même pour les méthodes de production, il doit s’intéresser aux avancées technologiques qui peuvent influencer son travail.

Avoir des compétences artistiques : ce métier implique d’avoir de nombreuses compétences techniques en dessin en premier lieu puis numériques, il doit maîtriser toutes les techniques qui lui permettent de créer des œuvres graphiques. Pour lui, les logiciels de production artistiques n’ont aucun secret et généralement c’est au cours de sa formation qu’il a appris à les manier.

Comment devenir graphiste ?

Les étudiants voulant exercer ce métier ont l’embarras du choix. S’ils veulent éviter la voie privée, ils peuvent passer par le BTS design graphique qui permet de se spécialiser grâce à deux options médias numériques et médias imprimés. Il existe également d’autres BTS qui peuvent être rapprochés au graphisme comme ceux de design de produits ou encore celui de design de mode.

Comme dit précédemment, la voie privée est souvent privilégiée par les étudiants. Une fois arrivés au niveau des études supérieures ils peuvent intégrer les écoles de graphismes qui proposent des bachelors de graphisme ou d’infographie qui permettent d’accéder à la profession facilement. Les étudiants y cultivent leur culture artistique et y développent de nombreux savoir-faire nécessaires pour travailler en tant que graphistes.

Souvent, l’entrée dans ces établissements est conditionnée par le passage d’un concours ou de la présentation d’un dossier artistique. Ainsi les étudiants peuvent passer par une classe de mise à niveau en art appliqué ou une classe préparatoire qui permettent d’acquérir les fondamentaux de l’art graphique.