Illustrateur

Passionné par le dessin, le monde de l’édition jeunesse, les bandes dessinées ou encore le cinéma d’animation ? Le métier d’illustrateur est peut-être fait pour vous.

En quoi consiste le métier d’illustrateur ?

Un illustrateur est un artiste qui transforme un texte ou une idée en une image. Il use de ses talents et de sa créativité pour créer des illustrations conformes à un cahier des charges, à une commande ou à un univers.

Son travail se divise en plusieurs étapes. Il reçoit d’abord la commande, le texte ou les instructions précises, mais sous forme de textes ou de schéma. Il fait d’abord l’esquisse de son illustration puis passe à la colorisation, qui se fait de manière numérique grâce à une tablette graphique et un ordinateur le plus souvent.

Il doit donc aussi bien se former aux bases du dessin et des différentes techniques qu’aux logiciels spécialisés tels qu’Illustrator, qui porte bien son nom, ou Photoshop.

Il peut être amené à travailler pour une maison d’édition, de presse, un studio de cinéma d’animation, une agence de publicité. Il peut également faire le choix de se déclarer auto entrepreneur et d’exercer son métier en tant qu’indépendant. Il démarche alors les clients et répond à des commandes. Il a dans ce cas besoin d’un book pour vendre ses créations et surtout son talent, afin de convaincre le potentiel client de le choisir lui plutôt qu’un autre illustrateur.

Quelles formations choisir pour devenir illustrateur ?

Il peut, dès la troisième, choisir de se tourner vers le domaine artistique en optant pour un baccalauréat technologique STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués). Une fois le bac en poche, plusieurs solutions s’offrent à lui.

Les diplômes en école d’art

  • Prepa Manaa
  • BTS Design graphique (anciennement BTS Communication visuelle)
  • Bachelor en Art
  • Bachelor en Design
  • Bachelor en Communication visuelle
  • Licence professionnelle métiers de l’édition
  • Master Design
  • Master Communication visuelle
  • Mastère Illustration

Les diplômes d’état

  • DMA (diplôme des métiers d’art) arts graphiques
  • DNAT (diplôme national d’arts et techniques) design graphique
  • DSAA (diplôme supérieur d’arts appliqués) créateur-concepteur
  • DSAA illustration médicale et scientifique
  • DNSEP (diplôme national supérieur d’expression plastique)

Ces différentes formations sont accessibles au sein des écoles de design, d’art, de communication visuelle, ou encore des beaux-arts ou encore en lycées.

Compétences et qualités indispensables

Pour pouvoir exercer son métier, l’illustrateur doit faire preuve de compétences et de qualités indispensables telles que :

  • Compétences informatiques : de plus en plus d’étapes de son métier passent par le numérique, il se doit donc de savoir maitriser les différents outils informatiques et notamment les tablettes graphiques et les logiciels spécialisés tels qu’Illustrator.
  • Créativité : son imagination et ses talents artistiques lui permettent de produire de jolies illustrations. Il doit savoir se renouveler et ne pas être angoissé par la page blanche. Au vu de la diversité des domaines pour lesquels il peut travailler, il doit pouvoir s’adapter à chaque nouvelle requête de la part d’un auteur, d’un directeur artistique ou d’un client.
  • Fibre commerciale : savoir dessiner chez lui, dans son atelier ne lui permettra pas de gagner sa vie grâce à ses illustrations. S’il a choisi d’être freelance, il doit également savoir vendre ses productions auprès de potentiels clients qui pourraient lui faire une commande. Il doit donc répondre à des critères précis du client, savoir s’adapter et se mettre en avant. Il peut présenter un book pour donner un aperçu aux clients de ce qu’il est capable de faire et quelle est l’étendue de son talent. 

Salaires et évolution

S’il fait le choix d’être indépendant, de la même façon qu’un pigiste, il est payé à la tâche et non pas aux heures de travail comme un salarié classique. Un illustrateur gagne en moyenne 2400 euros net par mois.

Au contraire, s’il est embauché au sein d’une maison d’édition, une agence de publicité ou un studio de création, il peut être amené au fur et à mesure qu’il acquiert de l’expérience, à être promu directeur artistique. Il devient alors le garant des choix artistiques et manage une équipe d’illustrateurs et tous les autres collaborateurs qui entrent en jeu dans le processus de création tel que les animateurs.