Mon expérience en école de graphisme

Flowless, le nouvel outil de design pour la gestion de projet
3 juillet 2018
Interview pour Formation-infographie : “Mon expérience en tant que graphiste”
20 septembre 2018

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Margaux, j’ai 24 ans et je suis passionnée par le design et les tendances. Je suis aussi particulièrement curieuse ! 

Quelle a été ta formation ?

Mon parcours scolaire se résume en un bac littéraire au lycée, suivi d’une année de prépa (une MANAA - Mise A Niveau en Arts Appliqués). J’ai poursuivi ensuite avec deux ans de BTS Design Graphique option print, et enfin par une année de Bachelor en Alternance (Licence pro), le tout au sein d’une même école supérieure de communication visuelle : Le Parcours Etic de L’Estacom à Blois.

Comment as-tu fait le choix de ton école ?

J’ai d’abord passé deux concours d’entrée. Un dans une grande école à Tours — ville étudiante par excellence — et un dans une grande école à Blois — ville beaucoup moins « sexy » à première vue ! Ayant été prise dans les deux écoles, je n’avais plus qu’a faire un choix. C’est lors des portes ouvertes que j’ai eu un réel coup de cœur pour l’école de Blois. Je me sentais beaucoup plus en harmonie avec leur mentalité familiale et conviviale, visant à aller plus haut ensemble, qu’avec celle de Tours, très compétitive au point d’éliminer par trimestre des dizaines d’étudiants pour ne garder que les meilleurs.

Quel regard portes-tu rétrospectivement sur le parcours que tu as suivi ? Quels ont été les points forts et les défauts de ta formation ?

Je garde un très bon souvenir de mes études supérieures. J’ai d’ailleurs gardé de très bons contacts avec le corps enseignant, composé uniquement d’intervenants professionnels. Il m’arrive parfois d’être sollicitée en tant que membre de jury pour leurs oraux.
 
Les points forts de la formation que j’ai suivie sont nombreux. Il y a tout d’abord la mentalité du corps enseignant. Très présents malgré leur activité professionnelle en parallèle, tous ont été capables de nous suivre et de nous accompagner tout au long de nos études. Par ailleurs, les matières enseignées étaient très variées, et les moyens mis en place pour étudier conséquents. Nous avions parfois de réels clients pour sujet : ils savaient nous stimuler et nous mettre au défi. Pour les points négatifs, je n’en vois pas beaucoup !

Comment s’est passée ton intégration et quelle était l’ambiance au sein de ta promotion ?

Comme dit précédemment, l’ambiance était excellente. Familiale est conviviale, la relation élève/intervenant était fluide et naturelle. L’ambiance entre élèves était très bonne elle aussi. Nous nous entraidions beaucoup, même si parfois il existait un peu de compétition malgré tout !

Quelles ont été les matières qui t’ont le plus plu, et celles que tu aimais le moins ?

J’ai adoré les cours de publicité et de graphisme, mais beaucoup moins les cours d’édition ! En publicité, je pouvais me creuser la tête pour trouver une manière de faire passer une émotion, ou remettre en question un public au travers de l’image. Le graphisme me permettait de concrétiser ces idées sur PAO. En revanche j’ai toujours eu plus de mal à appréhender l’édition. Il faut croire que la mise en page n’était pas faite pour moi !

Quels conseils pourrais-tu donner à quelqu’un souhaitant intégrer une école de graphisme ?

Il est important de savoir un peu dessiner, mais nul besoin d’être Picasso. Le tout est de savoir exprimer ses idées par le dessin. Soyez curieux ! Stimulez votre imagination et ayez confiance en vous.

Considères-tu que tu as été bien formée pour intégrer le marché du travail ? Ton parcours en école t’a-t-il permis d’intégrer facilement le monde professionnel ?

Mon école m’a parfaitement bien formée. A la sortie de mon BTS déjà, je me sentais prête à intégrer le monde du travail. L’année de bachelor n’a été qu’un coup de pouce.
 
J’ai eu la chance d’être embauchée à la suite de mon année d’alternance. Je suis arrivée au bon endroit au bon moment, à une époque où mon agence souhaitait se développer. Ils m’ont donc créé un poste.

Quel métier exerces-tu aujourd’hui ?

Je suis graphiste/infographiste spécialisée en print dans une agence de communication événementielle et stand à Orléans. Je suis amenée à créer ou refondre des identités visuelles de A à Z, pour nos clients ou encore pour les événements et stands que l’on crée. Ma spécialité « print » me permet de créer tous types de supports imprimés sur n’importe quelles matières, de n’importe quel format.

Comptes-tu poursuivre dans ces activités ou t’ouvrir à d’autres professions dans l’univers de l’infographie ?

Je n’ai pas l’intention de changer de métier au cours de ma carrière. Le métier de graphiste me comble. Mon job aujourd’hui est très diversifié et me permet de travailler différentes thématiques : luxe, alimentaire, bâtiment, sport, bien-être… Aucune journée ne se ressemble. Peut-être qu’a l’avenir, je sortirai du monde de l’événementiel pour me spécialiser dans la communication « globale », plus institutionnel. J’adorerais travailler au service com’ d’un grand musée par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *